La révolte des rennes (un conte de noël anti productiviste)

SYNOPSIS

Alors qu’un imposteur en rouge et blanc nommé Bigg patron d’une multinationale de parc d’attraction et jouets de noël se voit posséder le monopole mondial de noël , il entreprends de s’emparer de la « magie de noël » pour augmenter ses profits en allant capturer  le meneur des rennes magiques  (julien nez rouge) dans le grands Nord mythique.

 Blizen (éclair) Renne magique aidée de « boule de neige » parviendra t-elle à sauver « Julien au nez rouge  » le renne meneur capturé et de libérer tous les lutins exploités ? Comment parviendra t-elle à  rendre l’esprit de noël originel aux habitants de la planète bleu par delà l’emprise et la  fascination de l’univers commercial ?

page-de-garde-revolte-des-rennes

PROLOGUE

Les rennes vivent en Europe et en Asie, les caribous vivent en Amérique du Nord. Le renne est un animal providentiel pour les peuples nomades des grands froids. Le renne est toujours une icône de la Laponie finlandaise et il y a une bonne raison à cela : le nombre de rennes dans la province équivaut à peu près à celui des habitants ! Dans les histoires traditionnelles de noël , il est dit que le traineau du père noël est tiré par des rennes. Jusqu’au tournant du 20ème siècle, le père noel n’a que huit rennes , quatre mâles, et quatre femelles: Fringante (Vixen) belle et puissante, Danseuse (Dancer) la plus grâcieuse, Cupidon (Cupid) elle amène l’amour aux enfants, et Eclair (Blitzen) apporte la lumière. Tornade (Dasher) le plus rapide, Comète (Comet) il apporte le bonheur aux enfants, Tonerre (Dunder) le plus fort, Furie (Prancer) le plus puissant. Le 9ème renne nommé Rudolph (Rodolphe) fut crée en 1939 par le poète Robert L.May dans un conte de noel intitulé « Rodolph le renne au nez rouge » où le père noel doit affronter des conditions météorologiques si mauvaises qu’il risque d’être en retard dans sa livraison de cadeaux. Nez rouge est le guide des autres rennes grâce à son nez lumineux il peut s’orienter dans la turbulence hivernale et mener à bien la distibution de cadeaux.

rennes-avec-nom2-et-c

Les personnages

blitzen-c-avec-renne-blanchis

Blitzen (éclair)

Dans cette aventure liée au solstice d’hiver, à la lumière et à la nuit, Blitzen est « l’éclair » va permettre de passer d’une obscurité mortifère à une nuit enchanteresse. .

juilien-avec-nezJulien (Rud ou rudolph « nez rouge)

Il s’appel Julien dans cette aventure en référence au nom nordique de l’esprit de noël « Julenisse ». Rudolph est le renne qui guide les autres, grâce à son nez lumineux il permet de s’orienter . Ici ce « nez rouge » c’est aussi l’étoile polaire.

 

boule

Boule , c’ est sa bonne étoile de Blitzen, une sorte de petit ours boule de neige, compagnon magique offert par le grand ours Jorguen..

page-2page-3page-4page-5page-6page-7page-8page-9page-10page-11page-12page-13page-14page-15page-16

EPILOGUE

Le solstice d’hiver , noël et l’esprit de noël.

Les solstices désignent les jours de l’année pendant lesquels ils se produisent. Les jours avoisinant le solstice d’été sont les plus longs de l’année, tandis que ceux proches du solstice d’hiver sont les plus courts de l’année, en prenant comme référentiel l’hémisphère nord. La date des solstices correspond au début de l’été ou de l’hiver astronomique. Dans les cultures tempérées, les solstices — comme les équinoxes — sont souvent utilisés pour définir les saisons : ils peuvent servir à délimiter le début de l’été et de l’hiver, ou bien à marquer le milieu de ces deux saisons. Tout comme les saisons, les dates des solstices d’hiver et d’été sont inversées pour les hémisphères nord et sud. Les solstices d’hiver et d’été sont la source de nombreuses célébrations, fêtes païennes ou fêtes religieuses dans différentes cultures au cours de l’histoire.constellations-2-ours

En Europe, les rituels liés à l’approche de l’hiver son ancestraux. Au moyen âge, l’Eglise catholique décide de remplacer les figures païennes par des saints, c’est « Saint Nicolas » . Par le nom de « saint Nicolas », l’église désigne Nicolas de Myre, un personnage qui vécut au ivème siècle au sud de la Turquie actuelle près d’Antalya, martyr du concil de Nicée. C’est en 1850 que le passage de la célébration de la Saint Nicolas à celle de Noel se fixe au Royaume uni, en lien avec Charles Dickens et ses « livres de noël ».

En 1860 récupéré par un journal New Yorkais, il devient rouge, habite le pole nord et ai repris par les plus grandes marques publicitaires à partir de 1907 (Michelin, Colgate , puis Cocacola) qui ont largement fixé l’image actuelle du père noël.

Le saint Nicolas néerlandais (Sinterklaas ou santa claus) est largement lui inspiré de Julinesse, un lutin nordique qui apporte des cadeaux aux enfants scandinaves. C’est bien celui ci ancêtre de tous les autres qui semble être le point de départ.

DEDICACE

Dans cette histoire du « peuple des rennes: la magie du grand nord », tout est vrai: l’étoile polaire (étoile du berger) a une couleur plus rosée que les autres étoiles, c’est le « nez rouge » qui permet de guider les marins, les nomades des déserts et donc peut-être aussi les rois- mages du mythe chrétien autour de la naissance de « Jesus »?. Pour tourver l’étoile polaire nommée aussi « petite ours » il suffit de prolonger l’axe de la « casserole » de la constellation formée par la « grande ours ». Si on regarde bien , l’ensemble des étoiles formant la constellation de la petite ours forment un « traineau »..voici notre traineau de noel. Et c’est partis pour ce fabuleux voyage dans les étoiles et leur magie !

A ma nièce Alma et à mon neveu Solal. Le 11 Décembre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *